Thibaud Assier de Pompignan, fondateur et dirigeant d’Ecofip

Particulièrement attaché aux territoires ultramarins, Thibaud Assier de Pompignan contribue à sa façon au développement du tissu économique local. En créant Ecofip en 2003, il relie investisseurs privés et entrepreneurs grâce au déploiement du dispositif Girardin.

Thibaud Assier de Pompignan, fidèle à ses origines 

Thibaud Assier de Pompignan a débuté son parcours universitaire en France métropolitaine. Diplômé de l’Université Paris-Dauphine en économie, il a rejoint le cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers puis Alcatel Alsthom, géant des télécommunications, avant de prendre une décision essentielle dans sa carrière professionnelle.

En 1994, Thibaud Assier de Pompignan choisit de mettre ses compétences en investissement au service du tissu économique ultramarin. Renouant ainsi avec ses racines martiniquaises, il devient associé d’un cabinet de défiscalisation dans les DOM-COM. Expert en montage financiers Loi Pons et Loi Paul, Thibaud Assier de Pompignan décide en 2003 de faire du dispositif Girardin sa spécialité et crée sa propre société, Ecofip.

Qu’est-ce que la loi Girardin industriel ?

La loi Girardin, entrée en vigueur en 2003, concerne exclusivement l’Outre-mer. « Elle vise à favoriser l’essor économique d’entreprises industrielles ultramarines tout en faisant profiter les investisseurs à la recherche d’avantages fiscaux intéressants » explique Thibaud Assier de Pompignan. Les fonds investis en loi Girardin servent au financement de projets variés comme :

  • L’achat de machines-outils pour les entreprises ;
  • La transition écologique et l’indépendance énergétique ;
  • L’équipement technique de producteurs locaux ;
  • L’installation de câbles sous-marins ;
  • L’acquisition de véhicules et d’engins essentiels à l’activité Etc.

Ainsi, pour chaque projet, Ecofip crée et gère une SNC (Société en Nom Collectif) durant toute la durée de l’opération (5 ans). Les investisseurs y effectuent leurs versements en échange d’un certain nombre de parts.

« Pour les investisseurs, la rentabilité obtenue se situe entre 10 et 16 % annonce Thibaud Assier de Pompignan. Un critère de choix particulièrement intéressant parmi tous les dispositifs de défiscalisation actuels ». Une telle rentabilité est atteignable à condition que le montage réalisé soit sécurisé au maximum. Pour cela, Ecofip propose un niveau de garanties que peu d’autres acteurs du secteur sont en mesure de fournir.

5 raisons de choisir Ecofip, selon Thibaud Assier de Pompignan

  • Un ancrage territorial

En près de 20 ans d’existence, Ecofip a développé son ancrage régional et son expérience du terrain. Les équipes d’experts en ingénierie financière d’Ecofip sont présentes sur place en Polynésie Française, en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique, à la Réunion, en Nouvelle-Calédonie, et même à Paris et Lyon.

  • Des équipes d’experts

Pour faire appel aux services d’Ecofip, les investisseurs ont deux options : passer par leur propre CGP (Conseiller en Gestion de Patrimoine) ou prendre directement contact avec l’entreprise afin qu’elle lui propose un conseiller s’ils n’en connaissent pas. Quelle que soit la solution envisagée, ce sont 80 collaborateurs issus des milieux juridiques, comptables, fiscaux, financiers et juridiques qui, au sein d’Ecofip, œuvrent quotidiennement au bon déroulement des opérations. La relation client est personnalisée, la transparence de mise et le dialogue continu. 

  • Une sélection minutieuse des investissements

Le rôle d’Ecofip ne se limite pas à collecter les sommes investies par les particuliers. Les experts d’Ecofip sélectionnent les entreprises et les projets d’investissement les plus fiables selon des critères stricts d’expertise et de solvabilité. 

  • Des investissements garantis et sécurisés

Ecofip propose plusieurs niveaux de protections et de garanties pour les investisseurs. A cela s’ajoute une solide connaissance du tissu local, de son économie. Aussi, pour mutualiser et sécuriser le risque fiscal, les investissements d’Ecofip sont répartis sur un ensemble de sociétés en SNC situées dans différentes régions d’Outre-Mer. L’investisseur est protégé contre les défauts de paiement des locataires et peut choisir différents niveaux d’assurance, jusqu’à la garantie de bonne fin financière et fiscale de l’opération, avec l’option « Gplus ».

  • Une expertise éprouvée

Rien que sur l’année 2019, plus de 2 700 entreprises ont été financées par l’intermédiaire d’Ecofip dans divers secteurs d’activité tels que l’industrie, l’agriculture, l’environnement ou encore le BTP, pour un total de 160 millions d’euros investis.

Où investir en Outre-mer en Girardin ?

DROM-COM, DOM-TOM, DOM-ROM : vous êtes perdu parmi la multitude d’appellations relatives à l’Outre-mer ? Voici, en résumé, la liste des départements, régions, territoires et collectivités éligibles à la loi Girardin :

  • La Guadeloupe ;
  • La Martinique ;
  • La Guyane ;
  • La Réunion ;
  • Mayotte ;
  • Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • La Nouvelle-Calédonie ;
  • La Polynésie française ;
  • Saint-Martin ;
  • Saint-Barthélemy ;
  • Les îles Wallis et Futuna ;
  • Les Terres australes et antarctiques françaises.